J’avais bien prévu ce que je voulais faire pendant mon séjour à NYC, j’avais étudié la carte de la ville et celle du métro, mais n’ayant pas du tout le sens de l’orientation parfois je me gourais un peu. Moins que les autres fois, parce que je commence à connaître pas mal, surtout Manhattan, mais je devais toujours me poser la question ou était le nord et le sud.

 

Le pire a été à Williamsburg ou j’avais déjà quelques kilomètres dans les jambes, ou je cherchais les hipsters de Williamsburg et ou je me suis retrouvée chez les juifs orthodoxes. Je ne me sentais pas trop à ma place parmi ces gens, mais ce fut intéressent de visiter ce quartier ou tout le monde se ressemble par leur habillement et leur façon d’être. Il y a une grande communauté juive à NYC et ils ont élu domicile dans cette partie de la ville.

Williamsburgbridge

 

Pour rejoindre Brooklyn depuis Williamsburg, j’ai marché des kilomètres et des kilomètres sur des grandes artères, il n’y avait pas un chat sur les trottoirs. Mais ça m’a permis de voir un peu l’autre côté de NYC, le moins beau, le moins joli, le plus crade.

Brooklyn 1

Parce que NYC peut être vraiment crade. Des poubelles qui débordent (même en plein Manhattan), des détritus qui trainent par terre. Les américains sont tellement anti fumée qu’il n’y a aucun cendrier nulle part, donc les gens jettent leur mégot par terre, il y en a partout…..Moi qui vient de ma petite Suisse bien proprette, ça m’a quand même un peu questionné…. Après, c’est certain, une ville avec 8,3 millions d’habitant ne peut évidemment être aussi propre que ma petite campagne ou nous sommes à peine 2000 à se marcher dessus.

Brooklyn2

 

J’avais un joli hôtel dans Chelsea, j’étais au 20ème étage. C’était peut-être un peu trop guindé pour moi, style jeune et moderne, mais c’était un très bon hôtel.

Laveur de vitres

Le samedi matin après mon petit déjeuner je reviens dans ma chambre, et j’entends du bruit contre les vitres. Je croyais que c’était des oiseaux qui c’était ratés et avaient tapé contre les vitres….. Pas du tout. Ce n’était pas des oiseaux, mais bel et bien des hommes, qui descendaient l’immeuble en rappel et qui nettoyaient les vitres…. J’ai halluciné, des messieurs laves – vitres….…

Laveur de vitres 2

 

J’ai aussi fait 2 rencontres insolites dans Chelsea. Je suis tombée 2 fois sur des petits magasins qui vendent des articles de chats et vraiment que ça. La porte grande ouverte et un vrai chat posé dans l’entrée en train de regarder dehors…. Là aussi j’ai halluciné, ils ont tellement l’habitude qu’il ne leur traverse même pas l’esprit de sortir dans la rue….. Je pense qu’ils ont certainement aussi très peur du monde qu’il y a sur les trottoirs…

Chat 1

Chat 2

 

Il y a beaucoup de gens qui promènent leur chien dans les rues. Et les chiens font leur besoins sur les trottoirs….. Alors il y a les messieurs nettoyeurs de trottoirs qui nettoient, mais faut toujours faire attention ou on met ses pieds. Moi qui regardait toujours vers le haut pour voir les buildings c’était mission dangereuse pour mes pieds et mes chaussures….

 

Le dimanche était journée galère sur toute la 5ème av. Les portoricains fêtaient leur journée d’indépendance, toute la rue était fermée pour le cortège. Et quand je dis toute la rue, c’est vraiment toute la rue, la 5ème av est très longue…… Enfin bref, j’ai eu de la peine à trouver mon entrée métro pour Harlem, parce qu’on ne pouvait pas traverser la rue comme ça….. Honnêtement ça, ça avait été hyper chiant, surtout qu’il faisait très chaud… Mais ça m’a permis de voir la quantité de latinos qui vivent dans cette ville et de passer devant la Trump Tower. C’est un building comme beaucoup d’autres à NYC, donc rien de transcendant, sauf qu’elle appartient à un riche qui actuellement est président des Etats Unis….

Trump Tower

J’ai aussi vu la marque d’habits de la fille de l’actuel président dans les magasins, évidemment je n’ai rien acheté portant son nom.

Par contre, dans Harlem, il y avait encore beaucoup d’images de l’ancien président, Barack Obama, dans les vitrines. Je pense que ce quartier était très fier de leur ancien président….

Ce séjour a été différent des autres. Je suis sortie des sentiers battus, j’ai vraiment vu d’autres choses que les fois précédentes. C’était vraiment bien. J’ai une autre sensation, un autre sentiment lié à cette ville depuis que je suis rentrée. Mais j’aime toujours autant.

 

New York c’est vraiment spécial….