La vie a repris son cours, New York n’est plus qu’un souvenir.

 

Horatio va mieux, il semble bien supporter ses piqures. On doit retourner chez son docteur dans 10 jours, Mais ce traitement a vraiment l’air de lui convenir, je suis super contente.

 

Cet été quand toute cette histoire avec sa maladie a commencé j’étais passablement perdue. Horatio a 12 ans, un âge AVS comme dirait une de mes connaissances.

La vétérinaire un jour m’a dit : Madame, c’est vous qui mettez la limite.

 

Ca veut dire quoi mettre la limite ? C’est moi qui décide si mon chat doit continuer à vivre ou pas ? C’est moi qui décide quel traitement et combien de temps ce traitement doit être appliqué ?

 

Horatio 1

 

Avec cette phrase j’ai été confrontée à la mort et à mon pouvoir de décider de la vie.

Même si dans ma tête ça me semble logique, puisque Horatio est un chat, émotionnellement parlant c’est horrible d’avoir ce pouvoir. De quel droit on décide de la vie ou de la mort de quelqu’un, même si c n’est « qu’un » chat….

 

Je peux décider de ma vie et de ma mort à moi, mais pas de celle des autres…..

 

J’ai des souvenirs d’hôpital ou nous faisons beaucoup d’accompagnement en fin de vie, j’ai le souvenir aussi de la mort de mon père.

 

Il y a encore une 20ènes d’années on était moins formés à l’accompagnement des personnes mourantes, aujourd’hui il existe des unités de soins palliatifs qui sont absolument extraordinaires. Le personnel médical et infirmier sont formés, donc ils font des accompagnements magnifiques.

 

Il y a des gens qui meurent bien, d’autres moins bien, mais c’est toujours quelque chose qui te touche au plus profond de toi. Pour moi ce fut le cas. Des multiples fois j’ai été confrontée à ma propre mort et aux angoisses qui vont avec. J’ai été confrontée au deuil, à la douleur, à la souffrance, la mienne et celle de la famille du décédé.

 

Horatio 2

 

Des multiples fois je me suis posées des multiples questions sans trop trouver de réponse.

 

Non, je ne suis pas déprimée, bien au contraire, je vais bien. Je suis juste confrontée à une éventuelle séparation et c’est difficile de faire le pas de se séparer, même si c’est se séparer d’un chat.

 

Le jour ou Horatio partira au paradis des chats, par sa décision, la mienne ou celle de la vétérinaire il laissera  un grand vide.

Horatio est un chat très présent, c’est lui qui est à la porte le soir quand je rentre, c’est lui qui est là le matin quand je me réveille.

 

Horatio est un chat que j’aime profondément et je peux vous le garantir, il me le rend au quintuple.