Le blog de Rubynessa

15 août 2017

Quelques lectures

Quelques lectures des dernières semaines. Je ne lis pas très vite ces temps, parce que le temps pendant la journée me manque. Donc c'est juste le soir avant de dormir, mais comme je suis fatiguée quand je vais au lit je m'endors rapidement. Ce sont quelques pages par ci et par là, il est difficile de lutter quand le sommeil est là... 

Patricia Cornwell

Décidément, ce fut le dernier Patricia Cornwell que j'ai lu. J'avais déjà mentionné ces 3 derniers livres étaient monotones, et ennuyeux. Celui - ci, qui est le dernier, était le pire. Elle ne parle que d'elle, est complètement parano et elle met 400 pages pour dire ce qui aurait pu être dit en 50. C'est juste du blabla sans fin. Je l'ai lu parce que j'ai de la peine à ne pas finir un livre et que l'achat de mes livres me coûte un bras... 

 

 

Michel Bussi

Le dernier de Michel Bussi j'avais bien aimé, celui là moins. C'est une intrigue qui se passe en Guadeloupe, mais mélangé à une histoire à l'eau de rose, c'est ce qui m'a dérangé. Je n'aime pas les histoires à l'eau de rose, je ne suis pas assez romantique pour ça...

 

Philippe Djian 

Celui ci était pas mal, sauf qu'il n'y a aucun chapitre. C'est la première fois que je lis un livre qui n'a pas de chapitre. C'est gênant parce que parfois l'auteur change de sujet et on ne comprend pas de suite. Donc il faut retourner en arrière. 

J'avais vu le film avec Isabelle Huppert, il s'appelle "Elle" si je me rappelle bien. Et je n'avais pas tout compris. Le livre m'a aidé à comprendre le film. 

 

Michael Connelly

Michael Connelly, un de mes auteurs préférés, il a le don de me tenir en haleine tout au long du livre. Et il y a toujours un imprévu dans ces intrigues. Cette fois ci c'est Michael Haller, demi - frère de Harry Bosch et avocat de la défense qui défend une femme qui aurait tué un banquier.

En principe les Michael Connelly ne traîne pas longtemps dans ma pile des non - lus. Mais je l'avais un peu oublié. J'étais heureuse de le retrouver....

 

Anthony Zuicker

Et le dernier d'une trilogie ou on parle de tuers à l'échelle 26, le "lever 26" sont des psychopathes de la pire espèce. Les 2 premiers je les avaient lus il y a longtemps, j'ai été contente de retrouver Steve Dark dans une intrigue, en effet, psychopathique. 


30 juillet 2017

Les aléas d'une journée de travail

Quand on travaille avec des gens comme dans mon métier, le lien se crée en principe assez vite. Nous sommes très proches du corps des gens, puisque dans notre travail la toilette quotidienne fait partie intégrante du soin. On rentre dans l’intimité des gens et ça crée un truc assez spécial, parce que, en effet, de se faire laver par quelqu’un est un truc très spécial.

 

J’ai toujours aimé faire ça, parce que dans ma tête être un corps propre et soigné permet de se sentir bien dans sa tête. Donc je ne lésine jamais sur les parfums, les eaux de toilette, les déodorants si les gens le souhaitent.

Infirmière

 

Donc personne est étonné de notre façon de faire ou ne se gêne pas de nous appeler quand ils vont aux toilettes et qu’ils n’arrivent pas à s’essuyer et qu’on doive le faire à leur place. On est à l’hôpital, donc c’est normal que les infirmières s’occupent de ça…..Le pipi – caca est une partie intégrante et essentielle de notre travail de tous les jours, par le simple fait que c’est une fonction essentielle au bon fonctionnement d’un corps humain. Tout le monde a déjà été constipé un jour et qu’est-ce qu’on n’est pas bien quand on est constipé !!

Mais ça peut aussi amener à des situations très cocasses ou franchement on se marre comme des baleines, tellement la situation est drôle pour nous.

 

L’autre nuit, calme total sur l’étage, je fais ma tournée de 2 heures du matin. Je dois vérifier auprès d’un patient qu’il ait bien vidangé sa poche urinaire, acte qu’il fait tout seul.

Je rentre dans la chambre, tout le monde dort profondément, pour éviter de réveiller les gens, évidemment, je ne mets pas de lumière.

Pipi-caca

Je me dirige vers le lit du dit patient, je commence à farfouiller sous ses couvertures pour trouver cette satanée poche à urines. Je cherche, je cherche et je ne trouve rien…. Et tout d’un coup le patient se réveille : « Monsieur, je m’excuse, mais je dois vérifier votre poche »…. « Réponse du patient « Mais Madame, je n’ai pas de poche !! »…… Et c’est là que je réalise que je m’étais trompée de chambre……

 

La même nuit, dernière sonnette à laquelle je vais répondre à 7h10 du matin. Je me retrouve face à une patiente très âgée, assise au bord du lit, frappée d’un fou rire incroyable. Elle rit tellement qu’elle n’arrive pas à me parler…..

Pipi-caca 2

 

« J’étais au toilettes….. »Et elle rit et rit…

« Oui, et ?? »

« Je dois changer ma culotte » et elle continue à rire…..

« C’est la première fois de ma vie que ça m’arrive…. » et elle rit et rit

Son rire est tellement communicatif que je ris avec elle, sans savoir pourquoi….

Et c’est là qu’elle me dit : « J’ai fait pipi, j’ai descendu mon pyjama, mais j’ai oublié de descendre ma culotte !! »

 

De partir après une nuit de travail avec l’image de cette dame prise d’un fou rire m’a mis de bonne humeur pour toute la journée….

 

 

Posté par Rubynessa à 12:47 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juillet 2017

Rencontre douloureuse

Quand je rentre tard le soir du travail, mon chemin longe des petits villages et des longues routes à travers la forêt. Ces routes sont moyennement fréquentées le soir, il arrive parfois que je ne croise qu’une ou deux voitures, surtout en semaine.

Par contre, il m’arrive régulièrement de croiser les animaux de ces forêts, ils traversent les routes ou je les vois dans les champs qui vivent leur vie d’animaux sauvages.

Ce qui est dangereux sur ces routes c’est qu’elles sont limitées à 80km/h. Et la nuit (ce n’est pas mon cas, parce que je ne vois pas très bien) les gens roulent vite et dépassent largement la limitation de vitesse.

 

L’autre soir je roulais tranquillement sur cette route quand tout d’un coup j’ai vu un truc au bord de celle-ci qui se déplaçait avec difficulté. Ne pouvant pas m’arrêter de suite, j’ai roulé un bout plus loin pour faire demi-tour.

Renard

 

Quand j’ai vu ce que « cette chose » était, ça m’a fendu le cœur.

C’était un renard qui venait de se faire percuter par une voiture.

Le pauvre avait tout son arrière – train blessé, ne pouvait plus se déplacer avec ses pattes arrière, avait une respiration haletante.

Il avait réussi à se traîner au bord de la route, mais il gisait là dans une souffrance atroce, ça se voyait.  

 

J’ai pu m’approcher de lui, il était dans un tel état qu’il n’a même pas essayé de s’enfuir.

 

A presque minuit le soir quoi faire avec un animal sauvage gravement blessé. C’est une évidence que je n’allais pas le laisser comme ça.

 

J’ai appelé notre police et je veux tirer mon chapeau à ces gens qui ont certainement autre chose à faire, mais qui ont vraiment été extraordinaire dans ma problématique.

Police

 

Déjà au téléphone le policier m’a écouté et a pris ma demande au sérieux quand je lui disais que je ne savais pas quoi faire. Il a envoyé une patrouille qui moins de 30 minutes après était sur place.

 

Les 2 policiers de la patrouille ont ensuite appelé le garde-chasse qui s’est déplacé pour abattre le renard, car il était dans une telle souffrance qu’il n’était pas possible de faire autrement.

 

Et ce pauvre renard a enfin pu être soulagé.

 

Un grand merci à ces 2 policiers qui ont vraiment été d’une grande aide.

Un grand merci à notre police cantonale qui se déplace « pour ça ».

Un grand merci au garde-chasse qui vient sur place à passé minuit le soir pour soulager nos animaux sauvages blessés.

 

Et une pensée pour ce renard qui a arrêté de souffrir et qui est maintenant certainement heureux au paradis des animaux……

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Rubynessa à 11:49 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

15 juillet 2017

Le boulet

Ma mère vit depuis des années et des années avec un compagnon qui lui a 4 enfants.

 

Dans ces 4 enfants il y en a 3 qui vivent leur vie, passent de temps à autre voir leur père. Ils habitent un peu plus loin, donc les passages sont un peu plus espacés.

 

Et il y a le 4ème. Le 4ème qui vit au même endroit qu’eux, célibataire (ça ne pourrait être autrement) est un boulet. Mais le vrai boulet, celui qui est décrit dans les livres, celui qu’on se tape aux soirées avec les potes, celui qui te prend la tête au bout de 3 minutes.

 

Ce gars, depuis 1995, année ou ma mère et son compagnon ont aménagé ensemble, va tous les dimanches que l’année fait, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse 50°, manger chez eux. Ça ne me dérangerait pas si c’était par soucis d’entre aide, par souci de voir comment nos 2 vieux parents s’en sortent, avec l’idée de donner un coup de main si nécessaire….. Mais rien de tout ça…..

Boulet

 

Un dimanche type du boulet est le suivant : se lever vers les 8 heures, aller à la messe à 11h, se ramener chez le vieux père et sa compagne à la fin de la messe à 12h30, s’assoir à tables, manger ce qu’on lui sert dans l’assiette qui est posée devant lui, se relever à 14h de table et partir, parce que à 15h15 la grand-mère d’Italie téléphone pour leur petite conversation hebdomadaire….

 

L’autre aspect très particulier du boulet est qu’il fait tout le temps la conversation. Il peut parler des heures et des heures et étaler des théories qui n’intéressent que lui. Il a toujours un avis sur tout, doit s’immiscer dans toutes les conversations.

Quand je vais trouver ma mère, en principe, c’est pour passer un peu de temps avec elle. Mais en fait, je me tape le boulet. Il est impossible d’avoir une conversation avec une autre personne, ou avoir un échange un peu plus personnel avec ma mère, parce que le boulet se mêle de tout.

 

Et lorsque nous enfants de la concubine sommes là, ça devient presque dramatique, parce qu’il déjoue la règle de départ. Il part beaucoup plus tard parce qu’il a trouvé des nouvelles personnes qu’’il peu envahir de ses mots et ses phrases qui n’intéressent que lui......

Boulet 2

 

Ce qui me dérange profondément chez le boulet est qu’il va manger sans gêne tous les dimanches un repas que ma mère qui a bientôt 80 ans doit cuisiner.

 

Ça ne le gêne aucunement d’arriver tous les dimanches chez elle, poser ses grosses fesses sur une chaises, en oubliant tout anniversaire, toute fête ou il serait peut-être juste poli d’amener un bouquet de fleur ou une bouteille de vin…. En 25 ans je l’ai vu amener 1 fois une bouteille de vin à son père, un jour de noël….

 

Ça ne le gêne aucunement d’être d’aucune aide pour ce couple de personnes âgées quand ils auraient besoin d’être un peu aidés….

 

JE NE SUPPORTE PLUS CE TYPE……..

 

 

 

Posté par Rubynessa à 10:54 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

30 juin 2017

Le partage dans une famille

Les grandes chaleurs passées, j’ai renfilé chaussettes et jaquette, fermé les fenêtres, parce qu’il fait froid, même dans la maison. Il ne fait pas assez chaud à mon goût maintenant, mais je supporte quand même mieux le frais que le trop chaud….

 

Les chats se sentent mieux aussi, ça dort de nouveau dans les lits, les nuits sont fraîches, les pattes refroidissent très vite.

 

Mon Moustique national fait des allers – retours pendant la nuit. Il l’a toujours fait, parce que c’est la nuit qu’il chasse et qu’il m’amène des souris. On dit toujours que c’est des cadeaux pour nous humains, que nenni, ils les mangent, donc ce n’est pas pour nous, mais bien pour eux.

La nouveauté chez nous c’est que Moustique chasse et Baghi mange.

Boubou

 

Baghi mange un peu moins proprement que Moustique. Lui, il avale ses souris d’un coup, elle, elle les grignote. Donc tous les matins je retrouve des restes de cadavres de souris à travers toute la maison. C’est juste dégoutant. Il peut lui en ramener jusqu’à 3 par nuit, je vous laisse imaginer mon sol et mes tapis, car Baghi aime manger sur mes tapis…. Non, franchement, c’est vraiment dégoutant… Donc je me retrouve tous les matins à astiquer mon sol et mes tapis pour enlever le sang et les restes de ces pauvres souris….

Baghi

 

Pour le reste, la vie a repris son chemin avec le positif et le négatif. C’est une période extrêmement chargée émotionnellement pour moi, car j’ai de nouveau des histoires avec ma famille qui tirent en longueur et qui me pourrissent la vie. Je ne suis même pas étonnée, ça ne pourrait être autrement, ça a toujours été comme ça.

 

On ne choisit vraiment pas sa famille….

 

 

 

 

Posté par Rubynessa à 11:50 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 juin 2017

La vie reprend comme si de rien était....

Fin des vacances, la vie a repris comme si je n’étais jamais partie. C’est fou comme les habitudes reviennent vite.....

 

C’est un secret pour personne, on souffre de la chaleur. Des passés 30°, nous sommes tous liquéfiés. Chez moi je trouve que ça va encore, j’arrive à faire des courants d’air, donc si je ne m’active pas trop, ça va, je ne dégouline pas.

Chaleur

Les chats aussi ont très chaud, évidemment. J’essaie de leur rendre la vie un tout petit peu plus fraîche avec les linges humides posés sur leur petite tête (un petit moment seulement, ils n’aiment pas trop être coiffés d’un chapeau) et le brossage pour enlever le surplus de poils.

Chat chapeau

 

Mais le pire c’est à l’hôpital. Rien n’est fait pour diminuer les températures qui avoisinent les 34° dans certaines chambres. C’est juste l’enfer. Pour nous qui y travaillons et pour tous ces gens couchés dans leur lit. C’est vraiment insupportable. On se retrouve avec des gens qui font de la fièvre, donc à chaque fois c’est branle-bas de combat avec des examens qui ne donnent rien puisque c’est dû à la chaleur. Mais ça personne ne le prend en considération. Nos médicaments qui devraient être stockés à maximum 25° sont dans une pièce irrespirable où il fait 33°…… Et personne s’en inquiète…..Honnêtement on nous bassine avec des théories sur la qualité et ils ne sont même pas capable de faire le nécessaire pour la base, c’est honteux. L’année dernière c’était déjà la même chose et on a eu chaud pendant longtemps. Donc nos dirigeants n’ont rien appris.

 

Changeons de sujet. Juste avant que je parte à NYC mon MacBook adoré s’est éteint paisiblement sans crier gare après 7 ans de bons et loyaux services. Je n’ai jamais réussi à le rallumer.

Je dois dire qu’il buquait depuis le début de l’année, depuis que j’avais installé la dernière version OS. Comme les personnes âgées, les ordinateurs quand ils sont trop vieux n’arrivent plus à emmagasiner des changements trop importants. Il n’avait vraiment pas aimé.

Je m’y attendais un petit peu que tout d’un coup il s’arrête comme ça. Mais je m’étais dit que j’avais encore un peu de temps. Fausse croyance de ma part.

Disque dur

 

Je l’ai amené dans un petit magasin Apple ou je l’avais acheté à l’époque et où ils vendent que des produits Apple. Là ils ont tout tenté pour récupérer mes donnes, mais impossible. J’ai dû me rendre à l’évidence que j’avais tout perdu.

Je n’étais pas très inquiète, car j’ai tout sur mon téléphone : Photos, musique, documents importants.

Par contre ou j’ai vraiment eu un problème c’est le domaine « mot de passe » J’avais une application ou tous mes mots de passe étaient dedans. Il y en a qui ne sont pas très importants, mais il y en avait d’autres ou ça a été un peu plus embêtant. J’ai vraiment dû me creuser les méninges pour me rappeler certains trucs.

IMac

 

Aujourd’hui j’ai mon MacBook qui a un nouveau disque dur avec un fonctionnement acceptable. Ils ont installé une version antérieure OS et je trouve qu’il a retrouvé une 2ème jeunesse.

Mais je me suis quand même racheté un IMac, le nouveau qui viennent de sortir (c’était de toute façon prévu comme ça).

Mais surtout j’ai acheté un disque dur externe pour sauvegarder mes données......

 

 

 

Posté par Rubynessa à 14:16 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juin 2017

Les insolites de NYC

J’avais bien prévu ce que je voulais faire pendant mon séjour à NYC, j’avais étudié la carte de la ville et celle du métro, mais n’ayant pas du tout le sens de l’orientation parfois je me gourais un peu. Moins que les autres fois, parce que je commence à connaître pas mal, surtout Manhattan, mais je devais toujours me poser la question ou était le nord et le sud.

 

Le pire a été à Williamsburg ou j’avais déjà quelques kilomètres dans les jambes, ou je cherchais les hipsters de Williamsburg et ou je me suis retrouvée chez les juifs orthodoxes. Je ne me sentais pas trop à ma place parmi ces gens, mais ce fut intéressent de visiter ce quartier ou tout le monde se ressemble par leur habillement et leur façon d’être. Il y a une grande communauté juive à NYC et ils ont élu domicile dans cette partie de la ville.

Williamsburgbridge

 

Pour rejoindre Brooklyn depuis Williamsburg, j’ai marché des kilomètres et des kilomètres sur des grandes artères, il n’y avait pas un chat sur les trottoirs. Mais ça m’a permis de voir un peu l’autre côté de NYC, le moins beau, le moins joli, le plus crade.

Brooklyn 1

Parce que NYC peut être vraiment crade. Des poubelles qui débordent (même en plein Manhattan), des détritus qui trainent par terre. Les américains sont tellement anti fumée qu’il n’y a aucun cendrier nulle part, donc les gens jettent leur mégot par terre, il y en a partout…..Moi qui vient de ma petite Suisse bien proprette, ça m’a quand même un peu questionné…. Après, c’est certain, une ville avec 8,3 millions d’habitant ne peut évidemment être aussi propre que ma petite campagne ou nous sommes à peine 2000 à se marcher dessus.

Brooklyn2

 

J’avais un joli hôtel dans Chelsea, j’étais au 20ème étage. C’était peut-être un peu trop guindé pour moi, style jeune et moderne, mais c’était un très bon hôtel.

Laveur de vitres

Le samedi matin après mon petit déjeuner je reviens dans ma chambre, et j’entends du bruit contre les vitres. Je croyais que c’était des oiseaux qui c’était ratés et avaient tapé contre les vitres….. Pas du tout. Ce n’était pas des oiseaux, mais bel et bien des hommes, qui descendaient l’immeuble en rappel et qui nettoyaient les vitres…. J’ai halluciné, des messieurs laves – vitres….…

Laveur de vitres 2

 

J’ai aussi fait 2 rencontres insolites dans Chelsea. Je suis tombée 2 fois sur des petits magasins qui vendent des articles de chats et vraiment que ça. La porte grande ouverte et un vrai chat posé dans l’entrée en train de regarder dehors…. Là aussi j’ai halluciné, ils ont tellement l’habitude qu’il ne leur traverse même pas l’esprit de sortir dans la rue….. Je pense qu’ils ont certainement aussi très peur du monde qu’il y a sur les trottoirs…

Chat 1

Chat 2

 

Il y a beaucoup de gens qui promènent leur chien dans les rues. Et les chiens font leur besoins sur les trottoirs….. Alors il y a les messieurs nettoyeurs de trottoirs qui nettoient, mais faut toujours faire attention ou on met ses pieds. Moi qui regardait toujours vers le haut pour voir les buildings c’était mission dangereuse pour mes pieds et mes chaussures….

 

Le dimanche était journée galère sur toute la 5ème av. Les portoricains fêtaient leur journée d’indépendance, toute la rue était fermée pour le cortège. Et quand je dis toute la rue, c’est vraiment toute la rue, la 5ème av est très longue…… Enfin bref, j’ai eu de la peine à trouver mon entrée métro pour Harlem, parce qu’on ne pouvait pas traverser la rue comme ça….. Honnêtement ça, ça avait été hyper chiant, surtout qu’il faisait très chaud… Mais ça m’a permis de voir la quantité de latinos qui vivent dans cette ville et de passer devant la Trump Tower. C’est un building comme beaucoup d’autres à NYC, donc rien de transcendant, sauf qu’elle appartient à un riche qui actuellement est président des Etats Unis….

Trump Tower

J’ai aussi vu la marque d’habits de la fille de l’actuel président dans les magasins, évidemment je n’ai rien acheté portant son nom.

Par contre, dans Harlem, il y avait encore beaucoup d’images de l’ancien président, Barack Obama, dans les vitrines. Je pense que ce quartier était très fier de leur ancien président….

Ce séjour a été différent des autres. Je suis sortie des sentiers battus, j’ai vraiment vu d’autres choses que les fois précédentes. C’était vraiment bien. J’ai une autre sensation, un autre sentiment lié à cette ville depuis que je suis rentrée. Mais j’aime toujours autant.

 

New York c’est vraiment spécial…. 

Posté par Rubynessa à 12:33 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juin 2017

Nouveau petit séjour

"Madame, vous avez été sélectionnée….. »

Pour un voyage, pour un quelconque cadeau, mais non. J’avais été sélectionnée pour un contrôle de sécurité approfondi.
C’est de cette manière là qu’à commencé mon petit séjour new yorkais. Par un contrôle de sécurité à l’aéroport de Zurich ou j’ai été palpée, mon sac vidé et mes valises contrôlées. Sympa comme accueil. 
Arrivée à New York j’ai passé mon contrôle de sécurité en 20 minutes, récupération des valises y compris. Ce jour là les rôles étaient inversés. D'habitude ce sont les autorités américaines qui embêtent pour les contrôles de sécurité, là c'était en Suisse. C'est la première fois que ça m'arrive. 
Enfin bref, j’ai eu la chance de pouvoir retourner passer quelques jours dans cette superbe ville que j’aime tant. 
Comme à chaque fois j’ai profité pleinement de marcher, de me balader, de visiter, de faire du shopping. C’était vraiment top. 

Départ NYC Boubou

Il y en avait un qui ne voulait pas trop me lasser partir

 

Empire State Building

Empire State Building

 

Google

Je tairais le nom de cette entreprise

 

Hope

Image très connue, se trouve à l'angle de la 53ème rue et 5ème Av

 

World Trade Center

Le nouveau batiment du World Traite Center. Quand j'avais été la dernière fois c'était encore en travaux, aujourd'hui c'est une magnifique bâtisse avec des galeries marchandes et l'accès au métro

 

Dumbo

Dumbo, avec une superbe vue sur Manhattan

 

J'ai eu très, très chaud, mais vraiment. Il faisait 35° à l'ombre, au soleil c'était intenable. Heureusement qu'il y a des clims partout, dans ma chambre elle tournait à 20°, tellement j'avais besoin de me rafraîchir. J'étais contente, sur ma liste il y avait des musées à visiter. J'adore ces endroits quand il fait chaud comme ça, parce ce que les pièces sont grandes et la clim tourne à fond. 

J'ai arpenté les rues de cette ville de long en large, pris le métro dès que je pouvais. je ne sais pas pourquoi, mais je suis fascinée par les transport publiques dans les grandes villes, surtout les métros. 

plan-metro-new-york-manhattan-transport-HD

 

 

Franchement, c'était la 3ème fois que j'y allais et j'ai découvert des nouveaux endroits, je me suis baladée dans des quartier que je ne connaissais pas,. C'est tellement grand, c'est impressionnant.

Je ne sais pas si j'y retournerai un jour, pour le moment je suis rassasiée. Mais je ne serais pas étonnée que l'envie me reprenne comme ça d'un coup et que je décide de repartir là bas. 

Posté par Rubynessa à 23:47 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2017

Moments de repos

Voici mes lectures des dernières semaines

Livres

Il y en a eu certains que j'ai beaucoup aimé.

"Allô le véto" est super sympa à lire. Des petites histoires d'un vétérinaire de campagne qui, comme toujours, me touchent profondément.... Cette profonde humanité et cet amour pour les animaux que j'ai trouvé dans ces livres écrits par des vétérinaires sur leur quotidien me bouleverse à chaque fois. 

Le dernier Jonathan Kellerman et Michael Connelly sont super. J'ai retrouvé un Dr Alex Delaware et un inspecteur Harry Bosch dans leur plus grande forme. Ces 2 livres m'ont tenus en haleine tout le long .....

Jo Nesbo, comme toujours, qui met en évidence la vie de l'inspecteur Harry Hole dans une intrigue époustouflante.

 

Ceux que j'ai beaucoup moins aimé ce sont les 2 Patricia Cornwell et sa médecin légiste Kay Scarpetta.A l'époque c'était une de mes écrivains préférée, là l'histoire est tirée en longueur, ennuyeuse et surtout c'est écrit au présent. Je déteste les livres écrits au présent, je préfère quand c'est à la troisième personne. Les 2 livres ne m'ont pas plu. J'avais l'impression d'être dans la tête de Kay Scarpetta qui a des idées plutôt ennuyeuses et rododindrantes. J'ai eu beaucoup de peine à les finir. Il me reste encore le dernier qu'elle a sorti à lire, mais en feuilletant les pages je me suis aperçue que ça avait l'air d'être un peu la même chose.... On verra....

Et pour finir, le chat acariâtre est sympa à lire, mais sans plus. J'ai trouvé trop simpliste, mais ces petites histoires sont très vite lues..... 

 

Je viens de compter ma pile des non lus, il me reste 57 livres pas lus. Je pense que pour cet été ça suffira.....

Posté par Rubynessa à 08:55 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mai 2017

Prendre conscience de la chance que nous avons

L’été est là. Avec les chaleurs qu’on a ces temps  on est juste heureux de se poser dehors et profiter des bons moments que la nature nous offre.

 

Le printemps et le début d’été sont synonymes d’activités super agréables que j’aime faire. Préparation de la terrasse par exemple, mais pas que.

 

J’ai eu la chance d’aller voir Cats, la comédie musicale jouée par la troupe qui se produit aussi à Londres. J’ai vraiment aimé et cette comédie musicale est un hommage à tous les chats errants sur terre. J’étais très émue.

Comédie musicale Cats

 

Une autre activité qui fait partie de cette période est le salon du livre à Genève ou j’ai fait quelques trouvailles qui augmentent ma pile à lire, histoire d’avoir quelques lectures à me mettre sous la dent pendant l’été.

Salon du livre

 

C’est aussi la période des fraises ou je n’ai pas pu m’empêcher de faire quelques confitures.

Fraises 1

  

Fraises 2

 

Mais évidemment l’activité qui me prend le plus de temps et qui me fait chaque année prendre conscience de la chance que j’ai c’est l’installation de ma terrasse. C’est un boulot de fou, mais tellement gratifiant.

L’hiver a été rigoureux, surtout en janvier et mes arbustes en pot ont gelés et ne sont pas repartis. Donc dépoter des arbustes qui depuis 7 ans sont dans des immenses pots avec des racines incrustées n’a pas été une mince affaire. J’en ai des courbatures dans tout le corps, tellement c’était lourd. Mais là c’est fait, j’ai quand même réussi et je suis tellement contente de pouvoir me poser dehors et de profiter de ces instants de bonheur absolu. 

 

Chantier

Chantier 2

 

Chantier 3

 

 

Nettoyage

Nettoyage 1

  

Nettoyage 2

  

Nettoyage 3

 

Fleurs

Fleurs 1

 

Fleurs 2

 

fleurs 3

 

Fleurs 4

  

Fleurs 5

 

 

Il n'y a pas que moi qui profite du beau temps..... Baghi ne me quitte pas d'une semelle et mon Boubou national passe régulièrement nous dire bonjour, histoire qu'on ne s'inquiète pas, même si par ce beau temps son instinct de rôdeur à refait surface. 

La nouvelle lubie à Baghi est de me voler les poids chiches que je mets dans mes salades, c'est la première fois que je vois un chat aimer les poids chiches.....

Fleurs 6 Baghi

 

Fleurs 7 Baghi pois chiches

 

Posté par Rubynessa à 12:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,